19.04.2022 – CCIP-CA – RG 20/14581 – arbitrage d'investissement – TBI – violation du droit de l’Union européenne

19.04.2022 - ICCP-CA – RG 20/14581 - investment arbitration - BIT - violation of EU law
25/04/2022 - mise à jour : 27/04/2022

19.04.2022 – CCIP-CA – RG 20/14581 – arbitrage d'investissement – compétence – TBI intra-européen – violation du droit de l’Union (oui) – annulation de la sentence (oui)

Saisie d’un recours en annulation contre une sentence arbitrale rendue sur la base d’une clause compromissoire issue d’un traité bilatéral d’investissement (TBI) intra-européen, la CCIP-CA a annulé la sentence par laquelle un tribunal arbitral s’est déclaré compétent, rappelant que la CJUE a jugé incompatible avec le droit de l’Union une clause de règlement des différends contenue dans un TBI conclu entre deux États membres.

La cour n’a pas fait droit aux moyens invoqués en défense par les investisseurs et a retenu qu’en dépit des carences judiciaires alléguées contre l’Etat hôte de l’investissement, l’Etat membre de l’Union européenne pouvait se prévaloir de la nullité de la clause d’arbitrage du Traité bilatéral d’investissement en faisant valoir les effets attachés à la jurisprudence Achmea (CJUE, 6 mars 2018, C-284/16, Achmea BV).

La cour a retenu que la solution dégagée par la jurisprudence de la CJUE s’appliquait à la clause d’arbitrage du traité de l’espèce et que le déni de justice devant les juridictions nationales de l’Etat hôte ainsi que l’affectation du droit au procès équitable de l’investisseur, n’étaient pas établis de sorte que la sentence a été annulée pour défaut de compétence.

 

19.04.2022 - ICCP-CA – RG 20/14581 - investment arbitration - jurisdiction - intra-European BIT - violation of EU law (yes) - annulment of the award (yes)

Seized of a setting aside of an arbitral award procedure made on the basis of an arbitration clause in an intra-European bilateral investment treaty (BIT), the ICCP-CA set aside the award by which an arbitral tribunal declared itself competent, recalling that the CJEU had found a dispute settlement clause in a BIT concluded between two Member States to be incompatible with the European Union law.

The Court did not accept the investors' defence and held that despite the alleged judicial deficiencies against the host State of the investment, the EU Member State could rely on the nullity of the arbitration clause of the BIT by invoking the effects of the Achmea case (CJEU, 6 March 2018, C-284/16, Achmea BV) .

The Court held that the solution found in the case law of the CJEU applied to the arbitration clause of the treaty in this case and that the denial of justice before the national courts of the host State and the effect on the investor's right to a fair trial were not established so that the award was annulled for lack of jurisdiction.