Aide aux victimes

Les associations d'aide aux victimes du ressort

Les associations d'aide aux victimes du ressort de la cour d'appel de Pau

 
ADAVEM JP 40 - Association Départementale d'Aide aux Victimes et de Médiation des Landes Justice de proximité (accompagnement juridique, psychologique et social)
Direction : Mme Anne DECUNG
Bureau d’aide aux victimes de Mont de Marsan : Mme Blandine DUCORNET – Juriste
Bureau d’aide aux victimes de Dax : Mme Jade DANIELE – Juriste
Antenne de Mont de Marsan : 15 avenue Henri Farbos – 40 000 MONT DE MARSAN
Antenne de Dax : 6 rue des prairies – 40 100 DAX
Contact : 05 58 06 02 02
Site Internet : http://www.adavem40.fr/

Des juristes vous apportent :
Une permanence d’information téléphonique quotidienne
Un accueil et une écoute privilégiée
Une mission d’information spécifique sur les droits et la procédure
Un relais entre la victime et ses différents interlocuteurs (magistrat, avocat, services enquêteurs, fonds de garantie, assureur …)
Un accompagnement dans les démarches
Une analyse globale des situations avec une orientation adéquate auprès des services compétents : Ordre des avocats, permanences d'avocats dédiées aux victimes, permanence généraliste du CDAD, CIDFF, Infodroits, assistantes sociales…
La possibilité de se rendre au domicile des personnes ou à l’hôpital

Des psychologues effectuent
Un soutien psychologique durant la procédure judiciaire
Une guidance auprès des parents de mineurs victimes
Une guidance auprès du conjoint d’une victime de viol/d'agressions sexuelles
Un accompagnement aux étapes importantes de la procédure pénale et notamment aux audiences de jugement
La préparation aux expertises
Des attestations du suivi psychologique
Un soutien aux jurés d’Assises

Les juristes et les psychologues peuvent intervir lors de RDV en binômes selon la problématique des personnes. Différentes actions pluridisciplinaires peuvent être menées au titre de la prévention de la violence, du harcèlement en milieu scolaire, des stages de citoyenneté et  également au titre d’informations ou de sensibilisations auprès de partenaires sur la prise en charge des victimes.

Une assistante sociale assure
Un suivi social auprès des personnes
Une aide dans les démarches administratives : demande de logement, formation, allocations, aides diverses
Une aide dans la constitution et gestion de dossier : MDPH*, consommation, reconversion professionnelle, CAF*
Une information générale d'accès aux droits et relais vers les juristes et psychologues de l'association
Une orientation et accompagnement spécifique et physique dans les différents champs : sanitaire, social, professionnel, financier, familial... En apportant une aide aux personnes en difficulté pour s'exprimer, vulnérables du fait de leur âge, de leur handicap ou de leur souffrance psychologique.
Un soutien à la parentalité

*MDPH : Maison Départementale pour Personnes Handicapées
*CAF : Caisse d'Allocations Familiales

 

 
APAVIM Association Pyrénéenne d’aide aux victimes et de médiation
Franck CAMELOT, directeur
Adresse : Stade Tissié, Villa Bois Louis, Avenue Gaston Lacoste, 64000 Pau
Site internet : http://www.apavim.fr/
courriel : apavim@apavim.fr
téléphone : 05 59 27 91 23
05 59 27 91 23 – www.apavim.fr

L’Aide aux victimes :
Depuis plus de 30 ans l’APAVIM propose une prise en charge, globale et personnalisée, des victimes d'infractions pénales par une équipe pluridisciplinaire (juristes, assistants sociaux, psychologues) :
- Accueil et écoute de toute personne qui s’estime victime d’infraction pénale, ainsi que de ses proches.
- Information sur les droits et différentes procédures (pénale, indemnitaire…).
- Soutien psychologique.
- Accompagnement social dans les démarches.
- Mise en relation avec les partenaires locaux ou services spécialisés, selon les besoins et attentes des victimes.
- Réalisation d’enquêtes pour apprécier la situation des victimes et, éventuellement, mise en œuvre des dispositifs de sécurisation et protection judiciaires.

Les Activités sous mandats : Plusieurs missions sont réalisées dans le cadre de mandats judiciaires, indépendamment de la réquisition permanente du procureur de la République pour l’aide aux victimes :
- Les Administrations ad hoc : il s’agit de représenter en justice des mineurs victimes d’infractions pénales.
- Les enquêtes de personnalité victimes : sur mandat des Juges d’Instruction dans le cadre d’affaires criminelles, l’APAVIM assure des missions d’enquêtes de personnalité victimes ayant pour objet de présenter les situations vécues par ces personnes et les conséquences de l’infraction sur leur existence.
- Les médiations pénales : il s’agit de mesures alternatives aux poursuites, décidées par le Parquet ou un Officier de Police Judiciaire et confiées à l’APAVIM. La médiation permet de réparer un dommage subi par une victime ou de résoudre un litige. Elle consiste à rechercher un accord amiable entre l'auteur des faits et la victime en évitant la tenue d'un procès.

• La Justice Restaurative : Pratique complémentaire au traitement pénal de l'infraction, la Justice Restaurative consiste à faire dialoguer victimes et auteurs d'infractions (qu'il s'agisse des parties concernées par la même affaire ou non). Les mesures proposées, selon des modalités diverses, visent toutes à rétablir le lien social et à prévenir au mieux la récidive. La Justice Restaurative est inscrite dans le code de procédure pénale et doit avoir une représentation locale, portée par l’APAVIM pour les victimes.
• Les autres interventions : Les activités sont multiples et répondent à des besoins divers qui sont toujours en augmentation et que l’on peut regrouper sous les catégories suivantes :
- information et sensibilisation sur les infractions pénales et leurs conséquences.
- Partenariats spécifiques, centrés sur le cœur des missions de l’APAVIM.

Association Citoyenneté-Justice Pays Basque
Association agréée par le Ministère de la Justice
France Victimes 64 Pays Basque : 28 rue Lormand – 64100 BAYONNE
05 59 59 45 93 – acjpb64@orange.fr
Permanences : Commissariat de Bayonne, Gendarmeries du ressort du Tribunal Judiciaire de Bayonne, Bureau d’Aide aux Victimes au TJ de Bayonne, SDSEI territoire Pays Basque, Hôpital de Bayonne à l’IMJ et à l’UVIE.
Mobilité : déplacements pour rencontrer les personnes handicapées.
Accompagnement : informations juridiques en matière pénale, intervenante psychologue, accompagnement socio-judiciaire y compris aux audiences Correctionnelles et Assises.
Particularités : prise en charge spécifique des femmes victimes de violence (appartement mise à l’abri) ; Référent victimes actes de terrorisme et accidents naturels ; administrateur ad’hoc.
Cheffe de service : Blandine RABIN
Superviseur : André MONTAUT

 

 

l'aide aux victimes dans le ressort de la cour d'appel de Pau

Les associations d'aide aux victimes 

du ressort de la cour d'appel de Pau

Vous trouverez ci-dessous les coordonnées des associations d'aide aux victimes du ressort de la cour d'appel de Pau :

ADAVEM JP 40 - Association départementale d'aide aux victimes et de médiation des Landes Justice de proximité (accompagnement juridique, psychologique et social)
Direction : Anne DECUNG

  • Bureau d’aide aux victimes de Mont-de-Marsan : Mme Blandine DUCORNET, juriste
     
  • Bureau d’aide aux victimes de Dax : Mme Jade DANIELE, juriste
     
  • Antenne de Mont-de-Marsan
    15, avenue Henri Farbos - 40 000 MONT-DE-MARSAN
     
  • Antenne de Dax
    6, rue des Prairies - 40 100 DAX
    Tél. : 05 58 06 02 02
    Site Internet : http://www.adavem40.fr/

APAVIM Association pyrénéenne d’aide aux victimes et de médiation
Direction : Franck CAMELOT

Association Citoyenneté-Justice Pays basque
Association agréée par le ministère de la Justice
Superviseur : André MONTAUT
Cheffe de service : Blandine RABIN


France Victimes 64 Pays basque
28, rue Lormand - 64 100 BAYONNE
Tél. : 05 59 59 45 93
Courriel : acjpb64@orange.fr

Permanences : commissariat de Bayonne, gendarmeries du ressort du tribunal judiciaire de Bayonne, bureau d’aide aux victimes au tribunal judiciaire de Bayonne, SDSEI territoire Pays basque, hôpital de Bayonne à l’IMJ et à l’UVIE.

Mobilité : déplacements pour rencontrer les personnes handicapées.

Accompagnement : informations juridiques en matière pénale, intervenante psychologue, accompagnement socio-judiciaire, y compris aux audiences correctionnelles et assises.

Particularités : prise en charge spécifique des femmes victimes de violence (appartement mise à l’abri) ;

Référent victimes actes de terrorisme et accidents naturels ; administrateur ad’hoc.

France Victimes 65